Vas-y chéri fais moi l’enfer

13 mars 2016

 

Photo Erika Lust 

Il est minuit, je viens de rentrer et j’ai cette envie de fumer que j’avais presque oubliée. On se pense parfois trop vite sevré des mauvaises choses, c’est encore pire des bonnes. J’ai passé ces trois derniers jours comme si j’avais un cancer en phase finale, sans me soucier ni des autres ni de toute la misère du monde. J’étais bien presque trop, à en faire peur à mon petit cœur. Trop vite, trop fort, 21 heures sans interruption, l’intensité des dernières bouffées comme si j’étais une condamnée, « une seule décharge et puis je crève ».

Bande son La vie électrique 

%d blogueurs aiment cette page :