La femme d’à côté

11 février 2016

 #photographer @justinhollar

Il est 8h15, assise sur la terrasse de ce bar pmu, en avance comme à mon habitude, je bois un thé allongé d’une envie de cigarette. J’écoute les discussions passionnantes d’un groupe de lycéens presque en retard. Je porte une tenue qui suggère plus qu’elle ne montre, en parfaite salope de mère de famille. Il est 8h30, je confirme la règle, j’arbore une expression neutre tout en ressentant la douce vibration d’un sms présumé coupable.Il est 8h40 et j’attends toujours mon rendez-vous, je suis maintenant assise dans ma voiture et je regarde l’écran de mon téléphone. En fond sonore France Info parce que je suis sensible à la voix de Jérôme Colombain.
Un début de journée ordinaire pour une apparence trompeuse.
Je suis celle à qui on sourit souvent, qu’on siffle encore, qu’on embrasse le matin en partant, qu’on baise le jeudi quand elle rentre ivre, le samedi devant le journal du hard, le dimanche matin comateux, à qui on se confie, à qui on offre des cadeaux qu’elle ne mérite pas, à qui on fait sans hésiter des enfants, qu’on couche sur son assurance vie, en qui on a une entière confiance. Je suis celle qui conjugue tout et qui veut tout réussir. Je peux être la femme de ton meilleur ami, de ton patron, de ton père. Je suis même peut-être la tienne.

Quel chanceux !

%d blogueurs aiment cette page :