Full Crouch

29 septembre 2015

Raging Bull

Je ne fais plus le poids.

Je veux boxer dans une catégorie qui n’est plus la mienne, je gagne quelques rounds, les soirs de grande forme mais il est évident que le beau mec, drôle, attentionné et cultivé, il n’est plus pour moi. Alors je me contente de quelques heures de son attention, sachant pertinemment que c’est une autre qui portera la ceinture du champion. J’arrive à relativiser parce que je sais que tout champion qu’il soit, toute bonne adversaire que l’on peut être, il est rare que le combat soit beau longtemps. Le quotidien, les habitudes, l’acquis usent n’importe quel amour.

C’est un tiraillement, entre cette envie de stabilité et ce besoin de nouveauté perpétuelle.

Je pourrais me contenter de moins bien, de quelqu’un comme moi, un peu plus qu’ordinaire. Mais non, j’ai envie de bien mieux.

Ma satisfaction je la trouve dans les batailles. Le combat d’une vie, ce n’est finalement que ça, gagner ou perdre, peu m’importe, je veux me sentir vivante, aimée ou détestée, mais fort.

Toujours amoureuse même seule.

%d blogueurs aiment cette page :