La chasse est ouverte

13 septembre 2015

 Photographe @lesmarseillaises

Il est 20h30, il y a du vin bio, des cocktails orange fluo et quelques verres de bières autour d’une assiette de jambon cru sur la petite table ronde vert amande. Le large trottoir qui fait office de terrasse est plein, plus une seule chaise de libre. Un lieu à la valeur estimable au nombre de bises que j’y fais. Beaucoup trop.

La majorité des hommes portent un début de barbe et des baskets, leur pendant féminin un short en jeans, une veste de treillis et des chaussures plates. Au milieu de ce stéréotype de clientèle adepte de yoga et de sport de glisse, on croise parfois quelques exceptions. De rares talons trop hauts ou des encostumés, ceux la sont peut-être moins bien nés alors leurs femmes sont plus voyantes assorties à leurs grosses voitures.

Il y a le sourire perpétuel de ce blond barbe rousse à ma droite parfaitement entouré, il y a ces trois bruns à ma gauche et ce groupe d’étudiantes en face ou tout du moins elles en ont encore l’apparence. Il y a la jupe en cuir pas assez courte de la nouvelle serveuse. Il y a le désespoir de ceux qui ont dépassé la date de péremption comme moi en mode observation.

Il est 22h, il est l’heure de rentrer. Le compteur est relevé.

J’ai toujours très mal. Une longue semaine avec un nez cassé est passée.

Demain je saurai.

%d blogueurs aiment cette page :