Désir en suspens

17 août 2015

  Rue du petit chantier Marseille Instagram @miss_isajane

Les vacances commencent pour certains, se finissent pour d’autres. On a encore envie de faire l’amour un peu plus souvent que les autres mois de l’année.

La peau dorée, les tenues plus légères, le corps affiné jouent en notre faveur. Il y a du sable encore un peu au fond des sacs, des lunettes de soleil aux verres rayés et un roman à la jaquette usée. Les journées se réduisent comme pour nous préparer au changement de rythme, on y pense en regardant les clairefontaines envahir les rayons, les factures s’accumuler sur la table et cette envie d’aller s’acheter une nouvelle paire de bottes.

Moi ce soir je n’avais qu’une seule envie et ce n’était pas de mesurer 7 cm de plus.

J’ai imaginé toute la journée que j’allais le revoir que ce serait encore plus excitant que la première fois. Il y a ce mélange comme quand on goûte une nouvelle fois à quelque chose de très bon avec encore des tas de choses à découvrir que l’on n’a pas pu assouvir.

Les deuxièmes fois sont révélatrices d’un désir suivi d’un point ou de trois, elles déterminent souvent la suite des événements, un jamais deux sans trois ou un plus jamais.

L’été prend la pente douce vers l’automne… Mon désir est en suspens.

Improvisons.

%d blogueurs aiment cette page :