Nurofen et autres banalités

29 août 2013

20130904-124010.jpg
Frédéric Beigbeder sera le prochain rédac chef de LUI. Voilà ce que j’ai lu en me levant bien trop tôt pour mon rythme nocturne.

Je suis une larve.

J’ai bu deux litres d’eau, pris un Nurofen, une vitamine C et mes quatre Gerblé muesli raisin noisette. Rien n’a changé.
Seul point positif à cet état comateux, il anesthésie cette journée devant mon pc à rédiger des articles, choisir des photos sur un thème qui ne m’intéresse plus depuis le premier jour où j’ai accepté ce poste. Avant j’avais une double vie virtuelle, aujourd’hui ma vie professionnelle est virtuelle, tout court.
Mes enfants rentrent bientôt, ils vont se charger de recadrer leur mère qui sort beaucoup trop pour positiver le lendemain.
En attendant, ce terrible mal de tête n’attendra pas une bonne nuit de sommeil pour se calmer, je me charge dès ce soir de l’entretenir. Nous serons assis sur des marches à siroter notre désespoir statique entre deux discutions stériles mais très drôles. Il suffit de quelques regards alentour, pour réaliser l’innocuité de ces soirées où malgré les efforts de certains, un mini short même bien porté ne fait pas le vice.
J’avais mis un jeans un peu grand hier soir mais il ne lui a fallu que quelques secondes pour qu’il comprenne mon désir de rentrer.
Il est bien ce jeans vicieux.

%d blogueurs aiment cette page :