Sous influence

9 août 2012

20120809-154330.jpg

Elle est interminable cette journée.

Avoir envie de quelque chose, avoir la sensation d’oublier quelque chose, se tortiller dans tous les sens, prendre des photos de l’insignifiant, trouver que les heures sont aussi longues que des jours, écrire des messages et les effacer, boire un café puis un thé, ranger, classer, jeter… Relire 15 fois le même mot.

Je ne devrais pas être dans cet état, j’ai un peu forcé le destin, j’ai décidé sans vraiment réfléchir, l’égoïsme à son paroxysme. J’avais envie de ces quelques jours là-bas et j’ai tout fait pour y aller sans mesurer les conséquences. Je vis les choses, le reste ne m’importe plus.

Se demander sans cesse si on est heureux, amoureux, satisfait… Ce n’est pas l’être. Non ?!

Je le suis, j’impose. J’avance vers les ravages du temps et je suis prête pour faire une énorme bêtise. De celle que personne ne comprendra sans être vraiment étonné.

J’ai acheté ma première planche à repasser.

%d blogueurs aiment cette page :