Rupture Amoureuse

18 juin 2012

Photographe Ryan McGINLEY

Un matin, je me suis levée avec l’idée de le quitter comme ça sans véritable raison. Je me suis préparée comme d’habitude, avec peut-être cette envie qu’il me trouve belle. On avait rendez-vous au parapet entre l’Escale et le bar Tabac à l’entrée du village. Il est arrivé en retard, j’avais un peu froid. Je suis montée dans sa vieille Abarth bleu ciel. Les virages du bord de mer m’ont donné mal au cœur, encore plus. On est arrivé à la Madrague de Montredon, il commençait à pleuvoir. Il s’est garé, je me suis tournée vers lui et j’ai dit : « C’est fini, je veux tout arrêter » s’en est suivi une discussion de plusieurs heures, il pleuvait de plus en plus fort et moi, je pleurais en rythme. Il m’a demandé pourquoi, j’ai répondu en bafouillant tout ce que je pouvais lui reprocher mais en fait rien n’était valable. Je voulais juste savoir, savoir s’il m’aimait autant que moi. S’il allait me supplier ou juste essayer de me reconquérir, moi qui étais totalement acquise. Je suis sortie de la voiture, il faisait beau. Les semaines ont passé, les mois, les années. Il n’a rien tenté et je ne l’ai jamais oublié. Je l’aimais trop ou il ne m’aimait pas assez. Ou peut-être qu’il était trop fier pour revenir et moi trop imbue de ma petite personne. Je ne saurai jamais. Quitter pour savoir si l’autre vous aime ou juste faire une erreur de fierté mal placée.

« Un matin comme les autres. Un nouveau pari. »

%d blogueurs aiment cette page :