Petits meurtres entre inconnus

16 janvier 2012

Photographe Clément Jolin

Premier samedi, première invitation officiellement célibataire toujours un peu dépendante.

Il y a dans ce bel appartement, une quinzaine de personnes se connaissant ou s’appréciant quelques heures autour de notre hôte, le dénominateur commun de ces jeunes adultes sociables et responsables tout du moins la première heure. Le style des invités est assez décontracté, ici pas de tenues ostentatoires, clinquantes. Tout est simple et de bon goût, seule la petite touche sudiste des intonations pourrait faire comprendre que nous ne sommes pas à Paris. Je détonnais avec mon haut trop vert, jusqu’à ce moment entendu où l’on sort le mixeur où les mélanges font basculer l’ambiance, où chacun se désinhibe, où les jeunes filles aux chignons romantiques, toutes de Sessùn vêtues, ondulent comme des lap danseuses en mixant des vinyles introuvables.

Un peu à l’écart, assises sur le canapé, scotchées devant un énième épisode d’un Saw 3D aussi minable que les autres, sans le son ça passe encore, il y a deux potiches. Ma jeune et jolie amie et moi. Les autres doivent se demander, ou même pas, ce que ce bi-nôme improbable fait là. Nous n’avons rien en commun ni avec eux ni toutes les deux.

Au milieu de tout ça, il y a des regards qui se croisent et des complicités secrètes, comme un baiser volé à la sortie d’un café, il y a des talons trop hauts et un jeans trop serré pour plaire en ce faisant passer pour une autre. Les années collèges, c’était samedi soir à cette soirée qui aurait sans doute pu se terminer comme la première, sur ce canapé à m’endormir comme une adolescente  qui a fumé son premier tarpé.

Je suis rentrée vers trois heures, après m’être échappée pour voir ce concert trop court, fraîche et mal coiffée. Je continue à vivre dans notre maison alors mes sorties nocturnes sont toujours limitées.

Je joue encore un peu à Cendrillon qui a très envie de se choper Boucle d’or.

Copyshop Feat. SnemK – Fate (L’obsession) – Slove Remix

%d blogueurs aiment cette page :