L’amour éternel fait appart à part

31 décembre 2011

2011 est détruit. J’ai tout exterminé. J’ai atteint mon but inconscient.

Dans quelques jours, je vivrai quasiment seule une semaine sur deux. Dans quelques jours, je vais sans doute le regretter, Lui, mon acte et mon immense dressing.

Je pourrai passer mes nuits à écrire un scénario improbable qui prendra la poussière comme les autres, je pourrai bloguer, twitter, Facebooker à m’en dégoûter. Il n’y aura plus le regard réprobateur de mon mari, pardon père de substitution, ce même regard quand je rentre bien trop tard pour une mère de famille respectable. Mes shorts seront encore plus courts et ma fuite en avant longue et effrayante.

Je serai libre. Malheureuse sous les 3 mètres 50 de ce joli plafond aux moulures de contes de fées mais ça ne sera que de ma faute. Je n’aurai plus personne à accabler.

Ce soir nous passons notre dernier réveillon ensemble. Elégants et assortis. Le couple idéal.

« Je crois qu’il ne faut pas ou plus être amoureux pour vivre longtemps ensemble…  » J’adore cette phrase.

%d blogueurs aiment cette page :