Cuisine et dépendances

20 mai 2011

J’ai déposé mon dossier pour l’appartement que j’ai visité mercredi. Il faut que je me fasse à l’idée que je vais vivre là-bas, ça me rappelle quand je suis passée de la villa de mes parents à cet appartement 4 fois plus petit. A l’époque j’étais heureuse, excitée à l’idée d’aller vivre avec Lui, même une cave m’aurait semblé être un palais.

Je suis rentrée vers 17h, j’ai enchaîné les bonnes et les mauvaises nouvelles, affronté son regard et le mutisme des enfants. Il faut que je pense à l’organisation, le matériel, le planning, l’intendance et je ne rêve que d’une chose, partir loin, faire le vide, ne plus me projeter dans ce quotidien qui va devenir beaucoup plus difficile, cette monnaie d’échange, ce prix à payer pour retrouver ma vraie place de mère, d’adulte, de femme libre.

Je viens de finir de manger, toute seule, les enfants se sont fait des plateaux- repas et avalent du DisneyXD en boucle.
Je scrute chaque élément de décoration qui m’entoure. Tout objet est un souvenir, se rapporte à une période importante de ma vie. Dans quelques jours, cette maison ne sera plus vraiment la mienne. Je serai partie. Je ne suis pas triste, banalement déçue d’avoir perdu en bonne gagneuse que je suis.

Hier soir, il y avait beaucoup de monde sur ce spot du moment, sur les hauteurs de Tijuana comme j’aime la surnommer. Il y avait des gens qui comptent, des figures de ce milieu éphémère. Certains étaient venus racoler sans dire bonjour ni sourire. Je me demande comment ils peuvent brasser autant de monde en étant aussi désagréables qu’une caissière aigrie, elle a des circonstances atténuantes, pas eux. Les uns se pavanent se prenant pour de grands seigneurs, les autres portent leurs injections d’acide hyaluronique fièrement. Il est une heure du mat, j’ai envie de vomir.

Aujourd’hui une journée de travail comme une autre. Aujourd’hui j’ai effacé 15 ans de ma vie, persuadée que j’évite le pire en étant un peu courageuse.

Je n’ai jamais vécu sans homme et j’ai peur dans le noir.

%d blogueurs aiment cette page :