Imbroglio

22 avril 2011

Artiste Clemens Behr

La porte de l’ascenseur se referme… Il se faufile au dernier moment… Instinctivement, je sais que c’est lui … 5ème s’il vous plaît !

La scène devait commencer comme cela, une rencontre fortuite avec un homme du hasard, un soir après un dîner passé seule au bar du Mama Shelter.  Décrire mon attente d’un rendez-vous qui n’est jamais arrivé, les vodkas cucumber pour oublier. Tous ces hommes en costume accrochés à leur téléphone, tous ces groupes qui rient fort, toutes ces jeunes filles immensément belles et moi au milieu. Je ne suis pas très à l’aise, le tabouret est très haut, ma jupe est trop courte, j’ai mis des bas et ce fût comme tout le reste, une très mauvaise idée. Il y a bien ce barbu en face de moi, seul lui aussi, il ne m’a pas regardé une seule fois sur les deux heures passées l’un en face de l’autre. Le zinc du bar est remplacé par un comptoir lumineux, passé 30 ans cela donne juste un air fatigué à tout le monde. Il y a cet immense baby-foot et ses jeunes hommes qui s’agitent autour, ça m’occupe un peu. Les barmen sont de jolis garçons mais ils trop débordés pour devenir intéressants. Je décide de faire ce qu’une femme n’entreprend jamais à moins que ce ne soit son métier. Je me lève, je longe le comptoir pour m’asseoir à la droite du mystèrieux barbu. Il me regarde m’asseoir, je lui souris, il acquiesce d’un rictus étrange. Je sais qu’il a compris, il sait que je sais qu’il a compris. Je commande deux verres. Pour me remercier il pose sa main sur ma cuisse.

Il doit être 1h45, le bar de l’hôtel va bientôt fermer. Je pose le porte-cartes de ma chambre ROOM52 sur le comptoir, je le récupère, je me lève, je traverse le restaurant sombre et vide. Je suis devant les ascenseurs, les portes s’ouvrent, j’insère ma carte.

La porte de l’ascenseur se referme… Il se faufile au dernier moment… Instinctivement, je sais que c’est lui … 5ème s’il vous plaît !

La scène ne continue pas, elle ne se finit pas… C’est juste la nuit imaginaire de deux vagabonds célestes.

%d blogueurs aiment cette page :