Sans Conséquence, ni vérité

19 décembre 2010

Je suis toujours la même pourtant quelque chose a changé.

je porte de nouvelles lunettes de vue et il y a un nouveau personnage dans ma vie auto fictive.

Appelons-le Stellan. J’ai croisé Stellan par hasard, un  hasard provoqué qui force le destin. Quelques mots publics sans conséquence, un compte qui disparaît, le mien et des mails qui prennent le relais. « Je ne sais pas trop pourquoi… »  l’objet sans danger.

Je suis habituée à recevoir de nombreux mails, des compliments, des critiques, des insultes… d’hommes et de femmes qui lisent ou qui réagissent seulement à mes choix iconographiques. Ici, tout à un sens, un ordre, chaque photos, autoportraits, titres, mots est choisi même si mes humeurs ou mes textes paraissent abscons. Certains savent, comprennent, d’autres imaginent, brûlent ou se trompent totalement sur la signification de mes messages mais le principal, l’essentiel est dans le plaisir, seulement le mien. Mais revenons à Stellan.

Stellan m’a tout de suite plu, bien avant que je ne vois qu’il est un très beau jeune homme. Stellan est un français qui vit à l’étranger. Stellan n’est pas célibataire. Stellan est quasiment  parfait à mes yeux. Il m’apporte toute l’attention dont j’ai besoin et d’autant plus depuis que je suis rentrée en quadrature. Il est innaccessible et ne troublera pas mon long fleuve tranquille.

Stellan est mon placebo. Oui très beau.

%d blogueurs aiment cette page :