Adulte Terrible

6 décembre 2010

Photographe Nan Goldin

Hier, j’ai pleuré comme une enfant, comme une conne sur le chemin du retour.

J’ai envie de revivre ça, je sais que c’est trop tard. C’était illusoire depuis le début, je n’imaginais pas que ça arriverait.

Je sursaute dès que mon téléphone sonne, je suis souvent déçue. Je ne cesse de me dire que si je souffre c’est une preuve que je n’ai rien à regretter. C’est un peu comme une punition que je m’inflige. Je réagis comme une “enfant terrible”, je veux tout, tout de suite et surtout si ce n’est maintenant plus possible. Je suis la spécialiste des occasions manquées, des amours impossibles, des hommes innaccessibles.

Envoie moi des photos de ton joli corps. Tu recevras mon sourire.

%d blogueurs aiment cette page :