Jean qui rit. Jean qui pleure.

8 octobre 2010

Je viens de pleurer comme une idiote, installée dans ma voiture en bas de chez moi. Il n’a fallu que quelques mots qui se voulaient sans doute drôles pour me faire éclater en sanglots. Je ne sais si ce sont mes derniers soucis de santé, les réflexions désagréables que j’ai reçu dans ma boîte mails ou tout simplement mon manque d’humour. Mais une chose est certaine, je l’ai mal pris. La goutte d’eau de trop.

Je crois que finalement que ce changement de planning est une bonne chose. Je ne suis pas si noire que ça.

%d blogueurs aiment cette page :