Les amoureux de l’éphémère

30 mars 2010

Les collectionneurs n’ont pas de sexe, ils les veulent tous.

Ce ne sont pas des chasseurs, leur apparence est souvent inoffensive, des hommes et des femmes aux regards tendres, presque enfantins. La confiance transpire de tous leurs pores, ce sont des trous béants de solitude et d’amour, ils vous veulent, vous attirent, vous aiment, vous cajolent, vous touchent. Ils sont présents presque envahissants.

Ce sont des hypersensibles noirs et désabusés, tristes et seuls. Dès qu’une once de sentiment réciproque apparait, dés qu’on tente de les aimer, ils fuient. Avec eux pas de regrets, pas de pleurs inutiles. Ce ne sont que de beaux passages, des hommes et des femmes intenses qu’on ne peut s’empêcher d’aimer, un bel amour à durée limitée. Avoir été entre leurs griffes est une expérience rare, un graal. Ils ne sont pas des hommes et des femmes faciles. Parfois même inaccessibles. Ils ne veulent pas te blesser, te faire du mal, ils t’ont aimé fort, crois moi.

Ils sont des moments inoubliables à vivre, des adultes terribles, des amoureux sans compromis.

Aujourd’hui, je ne suis pas triste. De mots tendres en messages codés. Ton silence, j’ai décidé de cesser de l’interpréter. J’ai monté un mur plus haut que mon envie, un mur pour me protéger.

%d blogueurs aiment cette page :