Une gélule de trop

18 décembre 2009

Hier soir 19h, je choisis une robe avec un décolleté pour passer ma soirée avec une écharpe autour du cou.

 
Je propose à Monsieur de venir avec nous, n’importe quel homme serait ravi d’être au centre d’une nuée de jeunes femmes dans un endroit bon et beau. Oui tous les hommes sauf quand il s’agit de sa légitime et de ses amies. Il a préféré rester au chaud, la bite à la main sans femme ni enfant, sa soirée idéale.
 
Trois daïquiris fraise plus tard, devant le restaurant il fait un froid polaire, je fume une cigarette en parlant avec des hommes qui ont laissé bibiche devant Grey’s anatomy et qui préféreraient que je me taise en enlevant enfin mon écharpe.
 
Je n’ai dormi que 6 heures, ce matin je constate que les les 30 jours d’oenobiol regard n’ont servi à rien.
 
Il faut que j’arrête de croire à ses conneries cosmétiques… ou simplement arrêter de rentrer tard et imbibée.
%d blogueurs aiment cette page :