L’attente

6 octobre 2009

Ce week-end à la plage, la dernière baignade avant les collants, les bottes, la pluie.

Je n’ai rien à écrire. Je n’ai d’ailleurs plus de temps pour le faire. Il y a pourtant des choses banales qui se passent.

J’ai mal à la gorge, je suis stressée, j’ai peur aussi. Mais tout ça ne serait intéressant que si je vous racontais pourquoi, comment, où, quand, avec qui. Je ne le fais pas. Pour l’instant, je vous laisse imaginer.

En attendant, le pire me fera encore me lever  tôt, une fois de trop demain matin, un peu obligée de finir ce travail que l’on m’a confié, tant de responsabilités que je ne demande pas pour un résultat qui ne me vaudra que quelques euros de plus à la fin du mois. Une raison valable, la seule pour arriver à cirer les pompes de ces vieux cons qui ne me regardent pas dans les yeux.

Demain, j’ai prévu de déjeuner au soleil, s’il est au rendez-vous.

Il sera à l’heure. Après promis je vous raconte le meilleur.

%d blogueurs aiment cette page :