Responsabilité personnelle

27 septembre 2009

Archive – Bullets

Je pourrais vous raconter ce week-end, ce samedi entre rires et confidences, anecdotes des unes et craintes des autres. Une après-midi « les copains d’avant », d’il y a à peine quelques mois. Nos vies tellement différentes, aux préoccupations et complicités si proches malgré tout, malgré l’âge, les situations professionnelles et familiales.

Je pourrais vous raconter, cette soirée à tourner en rond, à déambuler de hangars en couloirs, de cette foule de  visages jeunes venus pour danser et crier, de ces corps suants au plus prés de la scène, de mes jambes qui tremblaient fatiguées, de ces bières tièdes et de ces taffes bien trop sages pour vraiment rentrer dans la fosse, de ce retour où un legging trop voyant , un jean noir trop serré et un débardeur trop moulant peuvent faire basculer une fin de soirée.

Je pourrais vous raconter, ce dimanche après-midi à l’ombre d’une tonnelle, en famille, à manger du fiadone et racler le fond du plat en rigolant de l’absurdité de la scène.

Ce soir, je ne suis même pas fatiguée de ce week-end plein à ras bords. Celle qui vit ici est comblée, tout va bien, vraiment rien à dire de plus. Il y a juste cette autre, cette conne qui s’incruste dans ma tête, le soir quand je suis seule devant mon miroir. Cette autre qui me bouffe qui ne peut s’empêcher de lire ces mots qui ne la concernent pas, qui pleure pour un rien, qui ressasse le passé récent et le passé mort et enterré.

J’aimerais vraiment qu’elle s’en aille.

%d blogueurs aiment cette page :