Reprise

2 juillet 2009

J’ai pianoté les trois codes et je suis arrivée dans ce couloir moquetté. Mes talons ne faisaient pas de bruit et j’en avais presque oubliée la sensation.

J’ai embrassé les plus jeunes, serré la main aux vieux. Je suis rentrée dans mon bureau. Pas vraiment le temps de quoi que ce soit qu’il me faut repartir. La réunion avait déjà commencé. J’ai posé mon ordi entre deux chemises à manches courtes. A ma droite, Jeremy à qui on ne peut pas donner d’âge, pantalon de costume trop court, chaussures noires jamais cirées, 4 bracelets au poignet droit, une barbe tout aussi douteuse que le reste. A ma gauche, Bernard, bientôt 50 ans, marié depuis des lustres, 2 filles moches, une maison au crépi rose au milieu de 4 hectares, une grande piscine, un gros chien et une énorme truie qui lui sert de bonne.

Je pense à Jim, ma Grande, Blondinet, Mü que je ne reverrai sans doute jamais.

Il est à peine 15h et j’ai déjà envie de vomir.

Ce soir, je m’achève dans un bar à Rakham pour oublier.

%d blogueurs aiment cette page :