Suite d’épilogue

20 mars 2009

Photographe – James Merrell

Souvent.
Je m’imagine dans un présent qui ne me conviendrait pas.
Avec un homme pas vraiment fait pour moi.
Dans une vie chahutée, moins paisible.
Dans un appartement avec de grandes baies comme chez moi mais Ailleurs.
Mon futur Restera un rêve libre.

%d blogueurs aiment cette page :